Les ventes sur saisies immoblières

Les ventes sur saisies immoblières: comment ça marche ?

 

{tab title="PREPARER LA VENTE" color_inactive_handles="true" outline_handles="true" outline_content="true" scroll="true" positioning="left" alignment="left"}

Lorsque vous êtes intéressé par un bien mis en vente, dans un journal d'annonces légales ou par voie d'affichage ou encore sur un site web spécialisé, il convient :
D'aller visiter le bien : la visite se déroule sous le contrôle d'un huissier de justice à date et heure fixes. Dans la très grande majorité des cas, il n'y a qu'une seule visite.

Elle peut être mentionnée dans l'annonce ou sur l'affiche. Inutile de prendre rendez vous, il convient de se rendre directement sur les lieux, aux date et heure indiquées dans l'annonce.
Après la visite, de nous contacter au plus vite.
En vue de l'audience, on vous fera signer un pouvoir de porter les enchères. Vous devrez remettre : › Une pièce d'identité si vous êtes un particulier,
› Les renseignements concernant votre situation matrimoniale (date du mariage, régime matrimonial, éventuellement date du contrat de mariage et nom du notaire)
› Un extrait kbis et une pièce d'identité du gérant si vous êtes une entreprise,
› Un chèque de banque représentant le montant des frais et un chèque de banque représentant 10% de la mise à prix (avec un minimum de 3 000 euros)

{tab LE REGLEMENT DU PRIX|orange}

Le délai qui vous est imparti pour régler le prix d'adjudication dépend de la procédure à l'issue de laquelle vous avez été déclaré adjudicataire.
Vous devez d'abord régler entre les mains de l'avocat poursuivant, et dans les 20 jours de l'adjudication définitive, les frais taxés.
Vous devez consigner le prix dans un délai de 2 mois, à compter de la date de l'adjudication définitive.
Passé ce délai, le prix de vente est augmenté de plein droit des intérêts au taux légal jusqu'à versement complet du prix.
Passé le délai de 4 mois, l'intérêt au taux légal sera majoré de 5 points.
Dans tous les cas, lorsque vous ne réglez pas le prix dans le délai imparti, l'avocat poursuivant peut déclencher la procédure de réitération des enchères qui aboutit à la remise en vente du bien et à des sanctions pécuniaires à votre encontre.
Les règlements doivent être établis à l'ordre de la CARPA.


{tab L'AUDIENCE D'ADJUDICATION|orange}
L'AUDIENCE
Les audiences se déroulent dans la Chambre des Criées.
Elles sont publiques ; vous pouvez y assister même si vous ne portez pas d'enchères.
Lorsque vous participez à la vente, c'est votre avocat qui lève les enchères.Les enchères sont arrêtées lorsque 90 secondes se sont écoulées depuis la dernière enchère.
Le juge constate alors le montant de la dernière enchère.
S'il s'agit de la vôtre, votre avocat est tenu de déclarer au greffier l'identité de son client et de produire le chèque de banque que vous lui avez remis avant l'audience représentant 10% de la mise à prix (avec un minimum de 3 000 euros).

{tab LES SUITES DE LA VENTE|orange}

{slider title="L'OCCUPATION DU LOCAL" open="false"|red}
› Si le local est vendu vide, vous en prenez possession à l'expiration du délai de surenchère.
› S'il est occupé par l'ancien propriétaire, celui-ci devient occupant sans droit ni titre ; s'il refuse de quitter les lieux spontanément, une procédure d'expulsion est nécessaire.
› Il en va de même si le local est occupé par des personnes ne disposant pas d'un titre régulier d'occupation.
› Enfin, si le local est occupé par une personne bénéficiant d'un bail régulier ayant date certaine avant la publication du commandement de saisie, vous êtes tenus de respecter les termes du bail comme si vous l'aviez consenti vous-même et vous avez droit de percevoir les loyers à partir du premier jour du terme qui suivra l'adjudication définitive.

{slider LE TITRE DE PROPRIETE|red}
Si vous êtes déclaré adjudicataire, vous serez propriétaire par le seul fait de l'adjudication. Néanmoins vous n'entrerez en jouissance qu'après le délai de surenchère et le règlement des frais taxés.Le jugement d'adjudication que nous publierons constituera votre titre de propriété, il n'est nul besoin d'établir un quelconque acte notarié en plus.

{/sliders}

{tab LES FRAIS DE LA VENTE|orange}
Les frais légaux auront obligatoirement été consignés par vos soins entre les mains de votre avocat.
Ils comprennent :
Les frais préalables appelés frais taxés :
Ce sont ceux qui ont été exposés par l'avocat poursuivant pour parvenir à la vente. Pour en connaître le montant, vous pouvez nous contacter par téléphone. Ce montant est communiqué une semaine avant la vente mais seulement après la date de la visite.
Ils s'établissent en général entre 3 000 et 6 000 euros.
Ils sont annoncés le jour de la vente par le Tribunal.

 Les émoluments et état de frais des avocats :
Emoluments : Ils se calculent par tranches, sur le prix de l'immeuble, de la façon suivante :
› de 0 à 6.500 euros : 3.945%
› de 6.500 à 17.000 euros : 1.627%
› de 17.000 à 30.000 euros : 1.085%
› au dessus de 60.000 euros : 0.814%
Ils sont soumis à la TVA (20%) et sont répartis entre l'avocat poursuivant (3/4) et l’avocat de l’adjudicataire (1/4).

 Les frais d'enregistrement à la Recette des Impôts :
5,09% du prix de vente.

 Les frais de publication du jugement d'adjudication à la Conservation des hypothèques :
(0,1% du prix d’adjudication, avec un minimum de 15 euros, plus 46 euros, sous réserves des mentions complémentaires dans certains cas).

 Les frais de radiation des inscriptions hypothécaires inscrites sur le bien :
1€ pour 1 000 € d'inscription.
Soit par exemple : 10 euros pour 10 000 euros
100 euros pour 100 000 euros
200 euros pour 200 000 euros
400 euros pour 400 000 euros
Outre 14 euros de frais (Etat levé sur radiation)

{tab LES HONORAIRES|orange}

Si vous êtes adjudicataire, un honoraire forfaitaire (suivant la difficulté du dossier) vous sera réclamé outre les émoluments, visés ci-dessus.

{/tabs}

 

Actualités Droit de l'immobilier

27 septembre 2023
Droit de l'immobilier
La Cour de cassation indique quel ordre juridictionnel est compétent à l’égard des décisions prises par une association communale de chasse agréée, puis la condition d’adhésion en cas de fusion de com...
1 février 2021
Droit de l'immobilier
La perte de chance d’avoir effectué un investissement plus rentable peut être évaluée en comparant l’avantage fiscal attaché à un investissement outre-mer avec un investissement locatif immobilier qui...
8 juillet 2021
Droit de l'immobilier
La CJUE, dans le cadre de l’affaire des prêts libellés en francs suisses, apporte d’utiles précisions relatives à la prescription, tant pour l’action aux fins de constatation du caractère abusif d’une...
8 juin 2021
Droit de l'immobilier
La promesse unilatérale de vente énonçant les conditions auxquelles la vente aurait lieu en cas de levée de l’option par le bénéficiaire, le droit à commission de l’agent immobilier étant conventionne...
15 juillet 2020
Droit de l'immobilier
En cas d’acquisition d’un immeuble loué par un organisme HLM, les dispositions propres aux logements appartenant à ces organismes et ne faisant pas l’objet d’une convention ne s’appliquent pas aux bau...
14 avril 2022
Droit de l'immobilier
Face à l’augmentation du prix du gaz naturel, un décret du 9 avril 2022 instaure une l’aide en faveur de l’habitat collectif résidentiel. en lire plus...
14 octobre 2020
Droit de l'immobilier
Il incombe au bailleur qui réclame au preneur de lui rembourser, conformément au contrat de bail commercial le prévoyant, un ensemble de dépenses et de taxes d’établir sa créance en démontrant l’exist...
28 octobre 2021
Droit de l'immobilier

La rédaction de Dalloz actualité fait une petite pause la semaine du 1er novembre.

en lire plus

1 mars 2021
Droit de l'immobilier
Les articles L. 631-7, alinéa 6, et L. 631-7-1 du code de la construction et de l’habitation sont conformes à la directive 2006/123 du 12 décembre 2006, dite « directive Services ». en lire plus...
4 janvier 2023
Droit de l'immobilier
Au troisième trimestre 2022, l’indice des loyers des activités tertiaires (ILAT), l’indice des loyers commerciaux (ILC) et l’indice du coût de la construction (ICC) augmentent fortement. Fait notable,...
12 avril 2021
Droit de l'immobilier
L’exercice du droit de passage n’est pas subordonné au paiement préalable de l’indemnité de désenclavement. en lire plus...
21 avril 2022
Droit de l'immobilier
L’action tendant à obtenir la démolition d’une construction édifiée en violation d’une charge réelle grevant un lot au profit des autres lots en vertu d’une stipulation du cahier des charges d’un loti...

  

 SYMBOLE GRIS